CROA des 7 et 8 avril 2017

 

« Capturer Jupiter »

 

Vendredi 7 avril, c'est le rendez-vous bimensuel au club Andromède. Ce soir il y a du monde et pourtant la Lune est bien présente dans ce ciel radieux. Pour le ciel profond ça ne va pas être évident. Mais ce soir le grand objectif c'est Jupiter. En effet, le Roi du système solaire (à ne pas confondre avec le roi des chats) est en opposition avec la Terre. C'est l'occasion pour lui tirer le portrait. C'est décidé, ce soir je vais jouer le grand jeu. J'ai emprunté à ma fille son PC portable et toute la panoplie de webcams qui l'accompagne.

 

Avant de quitter le club où nous avons partagé un petit verre de l'amitié, un jeune homme : « David » accompagné de son papa sont venus nous voir pour nous demander notre aide. Allez ! David, viens avec nous on va le faire fonctionner ton télescope !

 

Nous nous mettons en place au lieu-dit de Belval. Le temps est magnifique. La Lune et Jupiter brillent au sud-est.

 

Coralie qui est là aussi installe son beau télescope et commence à nous faire découvrir Jupiter. Il y a aussi le LX 90 du club que « Dom » manœuvre d'une main experte.

 

Je commence à vouloir installer la monture AZ-EQ6 en mode équatoriale pour ne pas à avoir à me coucher par terre pour utiliser le viseur polaire, j'allonge les pieds du tripode. Erreur ! Une fois que le tube est en place, je n'atteins plus l'oculaire. En plus, honte à moi, j'installe le tube à l'envers. Ce n'est pas ma soirée. Je commence à perdre patience mais j'insiste.

 

Derrière moi toute l'équipe et plus précisément Marc et Philou sont fortement impliqués pour la collimation du télescope de David. Je vais un peu à la rescousse en leur prêtant mon laser de collimation et leur expliquant son fonctionnement.

 

Retour à ma monture, nous sommes passés à l'heure d'été et je découvre qu'il ne faut pas indiquer +2 à la Set Time Zone mais choisir YES dans l'option Daylight Saving. Allez hop on recommence.

 

À chaque fois, je choisis l'alignement sur 3 étoiles à chaque fois la première est complètement hors champ. A la fin de chaque procédure d'alignement la raquette m'annonce une erreur impressionnante. Rien à faire, je n'y arrive pas. La solution me sera donné le lendemain, avant le début d'alignement la raquette de commande m'indique une valeur « Hour angle of Polaris=xx:xx » que je dois reporter sur l'axe d'ascension droite avant de démarrer la mise en station.

 

Vers minuit tout le monde rentre et je suis extrêmement contrarié par mon cuisant échec.

 

Samedi 8 avril, je reçois un petit message de Claude Grimaud qui m'indique qu'Eddy Sueur président de REPERES sera au club et cherche des volontaires pour l'accompagner en vue d'aligner le T600. Je réponds et en profite pour poster ma demande d'aide concernant ma mise en station. Réponse d'Eddy : - Viens, on s'en occupera ce soir.

 

C'est reparti. Je fais la route jusqu'à Rouvroy-les-Merles où le rendez-vous est fixé pour 20 heures. Eddy est déjà là. Finalement, nous ne serons que deux. Personne d'autre n'ayant répondu. Un cours particulier.

 

Le lieu est confortable avec la proximité des locaux du club. Il y a tout, l'orientation, la place, l'électricité et un petit café chaud.

 

Cette fois-ci la mise en station bien qu'un peu longue se déroule bien et dès le premier coup les cibles apparaissent dans l'oculaire. En plus, Eddy après avoir réalisé la collimation du Newton a noté que l'installation du chercheur était perfectible et a corrigé ça. Je ne suis décidément pas venu pour rien.

 

La veille, j'avais comme à mon habitude préparé une petite liste d'objets intéressants. J'avais sélectionné des objets avec une magnitude conséquente afin d'être visibles malgré la présence de la Lune.

 

Pour vérifier la bonne mise en station nous avons pointé M81 et M82 – 9h 55,6 +69°04' – Magnitude 6,9- dans la Grande Ourse, les deux galaxies bien connues étaient toujours là à 8 M d'AL de nous. J'ai alors ajouté à mon oculaire XWA 20mm un filtre Moon & Skyglow. Cela a contrasté le fond du ciel. Les deux galaxies ressortaient bien dans le champ de vision.

 

Nous avons confirmé notre travail en pointant M3 – 13h 42,2 +28°23' – Magnitude 6,3- amas globulaire dans les Chiens de Chasse. C'est l'un des plus important par le nombre d'étoiles pas moins d'un demi-million. Sa taille est d'environ 160 AL.

 

Mais le but ultime était de capturer Jupiter. Nous avons donc installé ma webcam Philips SPC 900 NC au foyer du porte oculaire via une barlow. J'ai voulu essayer le masque de Bathinov pour la mise au point mais ça n'a pas été très probant. Nous avons donc fait les mises au point en observant Jupiter sur l'écran de l'ordinateur. Ensuite tout y est passé : barlow x2, x3, x5, et enfin la caméra Basler du club.

 

Pour la mise au point alors que la nuit était bien entamée, je l'ai refaite en plaçant le gain sur 100%. L'image était saturée mais alors qu'elle était dé-focalisée un halo était visible autour de la planète. En réglant la mise au point, je me suis aperçu que lorsque ce halo disparaissait en étant confondu avec le bord du cercle et si on rabaissait les gains à 10% on obtenait une belle image très nette sur l'ordinateur. J'ai donc non seulement appris à mettre en station ma monture, mais aussi à mettre au point l'image de ma webcam.

 

Nous sommes rentrés très tard ce soir-là. Il gelait. Eddy n'a pas fini son alignement mais semble avoir trouvé l'erreur lui aussi. Merci Eddy.

 

Le lendemain, j'ai traité mes images. La dernière vidéo, avec la mise au point expliquée plus haut, semblait la meilleure. Après empilement avec AutoStakkert, ondelettes et balance des couleurs avec Registax6 puis passage sous GIMP, j'ai obtenu l'image présente dans ma galerie.

 

Bon ciel à tous.

 

Simon-Pierre.

 

 

 



Réagir


CAPTCHA