Le ciel du mois de mai 2018

  • Simon-Pierre M Il y a 1 an
    Voici notre rendez-vous mensuel pour le mois de mai 2018.

     

    Au programme: Orion s’efface dans le crépuscule, le Lion et la Vierge dominent le ciel du soir, Jupiter est à l'opposition.Alors que les constellations du printemps – Lion, Vierge, Chevelure de Bérénice – s’installent au-dessus de l’horizon sud en début de nuit celles de l’hiver plongent inéluctablement vers le couchant.

    Encadrée par les somptueuses constellations du Bouvier, de la Grande Ourse, du Lion et de la Vierge, la Chevelure de Bérénice serait bien insignifiante si elle n’abritait l’une des plus extraordinaires concentrations de galaxies de la sphère céleste. Son étoile la plus brillante est de quatrième magnitude, la suivante est proche de la cinquième et les rares autres sont encore plus faibles, il n’est donc vraiment plus possible de repérer ce groupement ailleurs que dans un lieu protégé des lumières parasites.

       

    Cette constellation serait apparue dans le ciel après le vœu fait par Bérénice – reine d’Égypte au troisième siècle avant notre ère – de sacrifier sa merveilleuse chevelure à Isis si son mari Ptolémée Évergète revenait vivant d’une guerre contre les Assyriens. Après plusieurs semaines de batailles, le roi est de retour et la reine Bérénice lui révèle la teneur de son vœu, ce qui provoque sa colère car nulle autre femme ne possède une chevelure aussi belle, source de fierté pour le roi et d’inspiration pour les poètes. Rien n’y fait ! Bérénice se rend au temple, coupe ses longs cheveux et les dépose sur l’autel. Le lendemain, lorsque le roi dépité veut contempler la chevelure moissonnée de sa belle épouse, il n’éprouve que courroux car les tresses incomparables ont disparu, volées sans doute par quelque admirateur. Dans sa fureur, le roi Ptolémée Évergète menace de tuer les prêtres qu’il accuse de complicité, mais Conon – l’astronome de la cour – parvient à le calmer en lui expliquant qu’Isis, subjuguée par la beauté de la chevelure de son épouse, l’a emportée et placée à tout jamais dans le ciel. Le soir venu, Conon montre judicieusement au roi le poudroiement stellaire disséminé entre Vierge et Grande Ourse, et lui explique que la Chevelure de Bérénice embellira la voûte céleste à tout jamais, rappelant aux hommes la beauté de la reine et la grandeur du roi. Il est heureux qu’à l’époque le ciel n’ait pas encore été trop encombré de figures, ce qui laissait de la marge pour inventer au pied levé de nouvelles constellations capables de satisfaire l’orgueil des puissants.

    Le 4 mai sera une soirée de réunion au club CAASV de Saint-Sauveur.

    Ensuite, on commence fort, avec le 6 mai une pluie d'étoiles filantes: «Êta Aquarides ».

     

    Les connaissances relatives à cette pluie de météores ne datent pas d’hier. Elles ont été observées et référencées pour la première fois en l’an 401 avant d’être officiellement documentées en 1870 par l’astronome G. L. Tupman.

    Constellation du Verseau 

    Leur nom dérive de la constellation du Verseau, connu également sous le nom latin Aquarius, d’où les étoiles filantes semblent provenir. Celles-ci surviennent chaque année à la même période, entre la fin du mois d’avril et celle du mois de mai.

    Les Êta Aquarides seront en effet dans leur phase la plus faste avec une fréquence de 55 météores traversant l’atmosphère toute les heures.

    Pour le moment, les conditions d’observation semblent être optimales en l’absence de la Lune en début de nuit pour masquer la lumière des météores. Il faudra toutefois choisir un site loin des lumières des villes et faire preuve d’attention si vous souhaitez les observer.

    Les Êta Aquarides sont considérés parmi les plus rapides des météores avec une vitesse de 66 kilomètres par seconde. La plupart sont aussi gros qu’un grain de sable et traversent l’atmosphère à la vitesse d’un projectile d’arme à feu. Ils laissent toutefois derrière eux une longue trainée lumineuse qui peut être plus facilement observée. Pourvu que le ciel soit suffisamment dégagé, l’événement promet d’être à la hauteur des attentes. 

    Les Êta Aquarides proviennent de la comète de Halley, la plus connue de toutes. La pluie de météores se produit quant la Terre croise la route de la longue trainée du corps spatial plus officiellement appelé 1P/Halley. Sa dernière visite remonte à 1986 mais la comète devrait repointer son nez en 2061. Un évènement très attendu par les astronomes.

    Le 8 mai, verra le dernier quartier de Lune et nous recommencerons à nous émerveiller avec une autre pluie d'étoiles filantes : « Les Êta Lyrides ».

     

    Moins impressionnante que la précédente, l'essaim d'étoiles filantes des Lyrides tire son nom de la constellation d'où il provient : la constellation de la Lyre. Cet essaim a été découvert récemment par des observations vidéo et photographiques. Il est associé à la comète C/1983 H1 IRAS-Araki-Alcock.D'une vitesse de 44 kilomètres par seconde, cet essaim d'étoiles filantes a un taux horaire faible, car il n'est prévu que 3 météores par heure.

    Pour observer les Eta-Lyrides, il vous faut regarder la constellation de la Lyre qui se trouve au-dessus de l'horizon sud. Le point d'où proviennent les étoiles filantes se trouve entre la constellation de la Lyre et du Cygne.

    Le 9 mai sera le jour de l'opposition avec Jupiter (rapprochement Terre-Jupiter). Avec une distance de 658 millions de kilomètres, la magnitude de la planète montera jusqu'à -2,5. Si vous possédez une lunette ou un télescope, c'est la bonne période pour l’observation de cette géante, des bandes nuageuses de son atmosphère, de sa fameuse tache rouge et du ballet de ses quatre principales lunes. Malheureusement, elle restera basse cette année avec une hauteur maximum au-dessus de l'horizon de 25°. Astrophotographes, tenez-vous prêts et n'oubliez pas votre ADC .

     

    Le 11 mai, soirée réunion/observation au club Andromède de Lassigny.

    Le 15 mai, verra un rapprochement entre Saturne et M22 l'amas globulaire le plus lumineux de la constellation du Sagittaire. Ce sera également la nouvelle Lune.



    Le 18 mai, soirée réunion au club CAASV de Saint-Sauveur.

    Le 21 mai, aura lieu un rapprochement entre Vénus et M35 qui est un amas ouvert situé dans la constellation des Gémeaux.

     

    Le lendemain 22 mai, premier quartier de Lune. Là aussi, c'est le moment pour faire de belles photos de Sélène. Pour cela, il vous suffit de placer l'objectif de votre smartphone à l'oculaire de votre lunette ou télescope. Beau souvenir garanti!

    Le 25 mai, soirée réunion/observation au club Andromède de Lassigny.

    Enfin, le 29 mai ce sera la pleine Lune.

    Repérez facilement les principales étoiles et planètes, et observez que tout le ciel semble tourner autour de l' étoile polaire ! Ainsi, les astres se lèvent et se couchent, et l'aspect du ciel change au long de la nuit...

    Utilisation dehors : imprimez cette carte et placez-la au dessus de votre tête, le repère "Horizon NORD" vers le nord. Comparez au ciel observé !


    Je vous souhaite de beaux cieux étoilés.

Vous ne possedez pas les droits nécessaire à l'ajout d'un commentaire sur le forum.
Veuillez vous connecter à l'espace membre ou vous inscrire directement en suivant le lien ci-dessous.

Inscription

<< Retour aux sujets