Le ciel du mois de novembre 2018

  • Simon-Pierre M Il y a 10 jours
    Nous nous approchons de plus en plus du solstice d'hiver. Le crépuscule sera présent dès 18h30, ce qui n'est pas forcément pour déplaire aux astronomes amateurs.

    La grande Ourse sera couchée sur l'horizon nord. Sa queue ne nous indiquera plus Arcturus qui a disparu mais ce qui reste du Bouvier.

    Carte du ciel en direction nord - novembre 2017
    Cliquez sur l'image pour la full.

    La galaxie d'Andromède sera haute dans le ciel, elle ne sera pas facile à observer avec une lunette ou un SC. En revanche, au Newton... A voir également, il y a l'amas globulaire M15 et les galaxies NGC7331 et NGC 7217. La constellation du Poisson contient la galaxie spirale M74 qui est vue de face. Bien sûr, il faudra profiter du double amas de Persée et enfin des Pléiades seront très bien positionnées pour nous en mettre plein la vue.

    Nous commençons rapidement le mois avec la première réunion/observation du club Andromède en ce 2 novembre. Rendez-vous à 21h au club.

    Parmi les planètes observables à l'oeil, s'il en existe une qui s'avère difficile à repérer, c'est bien Mercure. La planète ne s'éloigne jamais à plus de 28 degrés du Soleil. La plupart du temps, la planète est noyée dans la luminosité du jour. Justement, le soir du 6 novembre ce sera la plus grande élongation de Mercure (23,2°). Pointez vos télescopes vers l'est pour essayer de découvrir cette petite planète.

    Mercure, par Astrofiles

    Puis, en ce 7 novembre, jour de la nouvelle Lune. Il n'y aura pas de pollution lumineuse de ce côté là. Profitez-en pour chercher tous les objets précités.

    Le 10 novembre, l'association Repères organise un stage troisième étoile à Rouvroy-les-Merles. Venez apprendre les techniques d'astrophotographie et profiter de l'observatoire avec son T600.



    Le 12 novembre, le ciel sera enrichi par une première pluie d'étoiles filantes: les Taurides. C'est une essaim météoritique associé à la comète de Encke. Leur radiant est situé dans la constellation du Taureau. Dans les pays anglo-saxon, on les appelle les boules de feu de Halloween (Halloween fireballs).

    La comète de Encke et son cortège de Taurides.

    Le 15 novembre, ce sera le premier quartier. Suivi de près par les Léonides le 17 novembre. C'est la comète Tempel-Tuttle qui est la responsable de la traîne de poussière provoquant cette pluie d'étoiles filantes. En regardant du côté du Lion, attendez-vous à 15 météores/heure au zénith.

    Deuxième réunion/observation pour le club le 16 novembre.

    Le 18 novembre verra l'opposition de l'astéroïde Junon avec le Soleil (dist. au Soleil = 1,989 UA; magn. = 7,5). Junon est le troisième astéroïde découvert dans le Système solaire, Junon tire son nom de la femme de Jupiter. C'est l'un des principaux astéroïdes de la ceinture principale. 
    Junon, fut découvert par Carl Ludwig Harding à l'observatoire de Lilienthal, près de Brême, le 1er septembre 1804 à l'aide d'un simple télescope de 5 cm d'ouverture. 
    Junon tourne autour du Soleil en 4,36 années avec un demi-grand axe d'environ 400 millions de km et une excentricité de 0,26. L'orbite de Junon changea en 1839, peut-être à cause d'un impact. 
    Des images réalisées en optique adaptative à l'observatoire du mont Wilson (États-Unis) révèlent que la petite planète d'environ 230 km de diamètre moyen, a été totalement défigurée par une collision qui a créé un immense cratère d'une taille de 100 km ressemblant à une morsure.
    Ce système d'optique adaptative a permis d'obtenir une vue remarquablement claire de Junon, en réduisant les interférences avec l'atmosphère terrestre.

    Description de cette image, également commentée ci-après

    Le 21 novembre aura lieu un rapprochement entre la Lune et Uranus. Ce même jour apparaitra une nouvelle pluie d'étoiles filantes: les Alpha Monocérotides. Ce nom curieux provient de l'étoile qui se trouve près de l'endroit d'où surgissent les étoiles filantes. Cette étoile appartient à la constellation de la Licorne, qui en latin se dit monoceros. Malheureusement, la Lune sera bien présente et sa pollution lumineuse risque de nous gâcher le spectacle.

    Ce ne sera également pas facile de trouver l'astéroïde Victoria, car bien qu'il sera à l'opposition le 22 novembre avec le Soleil (dist. au Soleil = 2,442 UA; magn. = 10,1), le 23 novembre, ce sera la pleine Lune.

    Le 30 novembre, pour le dernier jour du mois la Lune nous offrira son dernier quartier. Vénus sera très brillante avec son éclat maximum et une magnitude de -4,69.

    Apparence des planètes au télescope pour novembre 2018
    Apparence des planètes pour novembre 2018
     

Vous ne possedez pas les droits nécessaire à l'ajout d'un commentaire sur le forum.
Veuillez vous connecter à l'espace membre ou vous inscrire directement en suivant le lien ci-dessous.

Inscription

<< Retour aux sujets